Hors-série n°27 : Murat

La rédaction du magazine Napoléon 1er vous présente son 27e hors-série consacré à Murat. Quel incroyable destin que celui de Joachim Murat ! Fils d’un modeste cabaretier du Lot, il connaît toutes les gloires, tous les honneurs, et s’illustre sur tous les champs de bataille du Directoire, du Consulat et de l’Empire, de la première campagne d’Italie jusqu’en Russie. Injustement traité par l’Empereur et par certains historiens, il se montre un excellent meneur d’hommes et s’impose comme le meilleur chef de cavalerie de l’époque. À Eylau, il commande la plus formidable charge de cavalerie de tout l’Empire. Il force le respect de tous, même de ses adversaires, mamelouks et cosaques. L’importance de son règne à Naples est souvent sous-estimée. Il se montre pourtant un souverain attentif à son royaume et un habile politique. Il est le premier à songer à l’unité italienne, ce qui lui vaut la haine des Autrichiens et la méfiance de l’Empereur. Pourtant, en 1815, il propose encore ses services à Napoléon qui s’est échappé de l’île d’Elbe. Ce dernier commet la faute de le repousser. Mais qu’aurait-il pu faire à Waterloo, sinon mourir ? Murat tente alors une dernière aventure, encore plus folle : reconquérir son royaume. Personne n’y croit sauf lui. Évidemment il est arrêté, évidemment il est exécuté. Mais sa mort est digne de lui, de ce personnage à la bravoure incommensurable. Joachim ne pouvait mourir autrement que par un dernier acte de courage, que certains ont jugé ridicule. Mais cette mort, inutile et insensée, fut celle d’un vrai roi !
Vincent Rolin

Voir le sommaire complet et commander ce hors-série en ligne sur notre boutique officielle : hommell-magazines.com

Les commentaires sont fermés.