Le docteur François Ribes : chirurgien de la 1re division d’ambulance dite du champ de bataille

La consultation des états des service de François Ribes, certifiés en 1824 par Larrey et Yvan, et sur lesquels on note vingt batailles, dix-sept combats et trois sièges, interpelle. La lecture de son propre témoignage publié en 1845 sous le titre de Coup d’oeil rapide sur le service de santé de la maison de l’Empereur, à la suite de la Grande Armée, confirme l’intérêt de compléter la biographie de ce personnage peu connu, malgré ses hautes fonctions dans l’ombre des Larrey, Percy, Yvan.

Fait par Docteur Benoit Vesselle / membre de la Société française d’histoire de médecine

Ribes est né à Bagnèresde- Bigorre le 4 septembre 1765, son père étant laboureur. On connaît peu de choses sur sa jeunesse et, de manière générale, sur sa vie personnelle. Hippolyte Larrey confirme que François Ribes était ami d’enfance de son père Dominique-Jean et que ses premières notions de médecine ont été enseignées à Toulouse, sous les auspices d’Alexis Larrey. Begin indique qu’à dix-huit ans Ribes entre chez un chirurgien à Bordeaux et y reste deux ans (…)

Pour lire la suite de l’article, achetez en ligne Napoléon 1er magazine n°87 sur hommell-magazines.com