Napoléon 1er – Revue du Souvenir Napoléonien n°95 : devenir Napoléon

Après avoir rétabli la confiance dans un pays laissé exsangue et dominé par les luttes fratricides, avec des élites réputées corrompues, Bonaparte accède le 18 mai 1804 (28 floréal an XII) au trône impérial. Le sénatus-consulte qui l’élève à ce rang lui est présenté par Cambacérès, accompagné de sénateurs venus de Paris. La cérémonie se tient, symboliquement, dans le palais de Saint-Cloud, à quelques pas du lieu du coup d’État de Brumaire. Avec enthousiasme et respect, Napoléon accueille la délégation venue lui présenter l’acte solennel. Il n’est désormais plus le même : au général devenu chef d’État a laissé place le souverain. Lui, le fondateur de la Quatrième dynastie – après les Mérovingiens, les Carolingiens et les Capétiens – s’apprête à faire entrer la France dans une nouvelle ère. Pourtant, nombreux ont été les obstacles. Dès le Consulat à vie, les oppositions ont été plus vives et les adversaires plus importants. Ne lui reste plus, désormais, qu’à faire accepter par l’Europe entière un régime issu de la Révolution et prenant les formes de la monarchie. Bonaparte est devenu Napoléon Ier.
David Chanteranne, rédacteur en chef

Au sommaire de Napoléon 1er n°95 :

Comment Bonaparte est devenu Napoléon
Le Général Gudin
Le siège de Givet
Les cuirassiers français et autrichiens
Les bains sur ordonnance
Le parc national François Péron
La villa San Martino sur l’île d’Elbe
L’arrestation de Wintzingerode à Moscou
Martin-Guillaume Biennais l’empereur des orfèvres
Les clefs de Chambellan
Une lettre d’Augereau à son épouse

Achetez Napoléon 1er magazine n°95, en version papier ou numérique, sur notre boutique officielle hommell-magazines.com